mardi , 21 novembre 2017
Accueil » Actifs » Le marché va-t-il rebondir en octobre ? CFD sur Indice

Le marché va-t-il rebondir en octobre ? CFD sur Indice

Auteur :

Cela fait plusieurs semaines que les marchés financiers mondiaux sont sous pression. L’actualité a en effet mis en doute les espoirs de relance en Europe. Sur les dernières semaines, de nombreuses menaces sont apparues et sont venues ternir la confiance des investisseurs. Les indicateurs macro-économiques ont connu leur première pause depuis deux ans en Europe, la Banque mondiale et le FMI ne cessent de diminuer leurs estimations de croissance pour la Chine et les tensions en Syrie menace un équilibre géopolitique déjà fragile. La force du dollar, impulsée par la remontée des taux de la banque centrale américaine qui est anticipée pour Décembre 2015, a entrainé un cycle déflationniste sur le prix des matières premières qui met en péril de nombreux pays émergents qui voient leurs monnaies et la valeur de leurs exportations s’effondrer. Néanmoins, le marché action est en forte hausse ce matin et cela pourrait se prolonger pendant encore quelques semaines.

marché-action-rebondir-octobre-fed

Le marché pourrait rebondir sous l’impulsion des banques centrale

L’élément fondamental derrière la vigueur du marché européen n’est autre que les mauvais chiffres de l’emploi aux Etats-Unis, qui ont été publiés vendredi après-midi. Les Non Farm Payrolls (NFP), à savoir le nombre total de nouveaux travailleurs salariés aux États-Unis par rapport au mois précédent, à l’exception des employés agricoles et du gouvernement, sont sortis à +142’000 contre +201’000 attendu. Ce qui pourrait sembler être une mauvaise nouvelle pour le marché action constitue en réalité un réel soutien pour les marchés financiers.

Comment cela se fait-il ? Comme nous vous l’avons expliqué à plusieurs reprises, les marchés sont actuellement majoritairement dépendants des politiques monétaires expansionnistes des différentes banques centrales (Fed, BCE, BoJ, BPC). Ces banques centrales ont injecté des centaines de milliards de dollars dans l’économie sur les dernières années. C’est cette injection de liquidité massive qui a principalement entrainé la revalorisation des actifs financiers. De manière simplifiée, plus il y d’argent dans l’économie, moins cet argent à de la valeur et plus il en faut pour acheter un actif. L’injection de liquidité a donc un effet inflationniste direct sur les actifs financiers.

La Fed pourrait retarder la remontée des taux

Cependant, la Banque Centrale Américaine (Fed) a mis fin à sa politique monétaire expansionniste il y a 1 an et a annoncé une possible remontée des taux directeurs d’ici la fin de l’année. Ces deux facteurs sont à eux seuls responsables de l’incroyable renforcement du dollar depuis 2014. Ce même renforcement qui est à l’origine des nombreuses tensions sur le prix des matières premières et sur les économies de certains pays émergents. Néanmoins, pour mener à bien cette remontée des taux, la Fed doit s’appuyer sur une économie florissante (emploi, croissance, inflation). Cela semblait être le cas jusqu’à vendredi après-midi et les chiffres décevant de l’emploi américain. Les Non Farm Payrolls (NFP), qui sont l’un des indicateurs économiques les plus suivis sur le marché viennent de remettre en cause la politique de la Fed qui pourrait ainsi se montrer plus patiente pour resserrer les taux et mettre fin à une décennie d’ « argent facile ».

Nous sommes en réalité de retour dans cet environnement du « bad news is good news » qu’on pourrait traduire par  « tout va bien tant que tout va mal ». Cet environnement se caractérise par la performance des marchés financiers à la suite de publications d’indicateurs économiques décevants. Les marchés anticipent en réalité une réaction expansionniste des banques centrales qui continueront à injecter des liquidités dans l’économie et ainsi à revaloriser les actifs dits risqués comme les actions. Sur le marché forex, le dollar devrait se déprécier face à l’euro si la Fed venait à retarder la remontée des taux US.

Les CFD sont particulièrement adaptés pour spéculer sur ce genre de rebonds. Il est extrêmement simple d’acheter un CFD sur un des indices européens ou américains. Les plus échangés sont les CFD sur le DAX (indice Allemand), l’Eurostoxx50 (indice Européen) et le SP500 (indice américain). Tous les brokers de CFD recommandés proposent de tels CFD, n’hésitez pas à consulter nos avis sur Plus500, Markets, IG, Avatrade et ETX Capital pour prendre connaissance des différents leviers proposés sur ces contrats.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*