jeudi , 17 août 2017
Accueil » Actualités » Plus500 approuve l’offre de rachat de Playtech

Plus500 approuve l’offre de rachat de Playtech

Auteur :

A l’issue de l’assemblée générale extraordinaire convoquée par le conseil d’administration de Plus500, les investisseurs du broker de CFD listé sur la bourse de Londres ont approuvé le rachat de la société proposé par Playtech pour un montant de 715 millions de dollars. L’offre de rachat du développeur de logiciel anglais a donc été acceptée malgré l’opposition du plus gros investisseur de Plus500, le fond d’investissement spécialisé dans les technologies Odey Asset Managment. Le fond avait déjà fait savoir pas voie de presse qu’il s’opposerait à cette offre.  Dans un communiqué publié début juin, le fond d’investissement critiquait ouvertement l’offre de Playtech et annonçait officiellement qu’il ne voterait pas en faveur du rachat compte tenu de l’offre actuelle. Selon Odey Asset MAnagemnt, l’offre de Platech qui valorise Plus500 à 4 Livres Sterling par action en bourse sous-évalue la valeur intrinsèque et le potentiel du broker.

plus500-accepte-offre-rachat-Playtechplus500-accepte-offre-rachat-Playtech

Une offre de rachat approuvée à 71.8% des votes

L’offre de rachat à 4 livres par action Plus500 a donc été approuvée puisque plus de 50% des investisseurs ont voté en faveur du rachat avant même que Odey Asset Management n’ait enregistré son vote, a annoncé Alastair Gordon, le président du conseil administration de Plus500. Selon le communiqué apporté par Plus500 au London Stock Exchange, 71.8% des détenteurs de droit de vote auraient voté en faveur de l’acquisition par Playtech. De son côté, le fond d’investissement, qui avait augmenté à plusieurs reprises sa participation dans le broker de CFD après les révélations de l’enquête de la FCA, a décliné tout commentaire.

Une offre de rachat provoqué par une enquête de la FCA

En Mai dernier, le régulateur financier anglais FCA (Financial Conduct Authority) avait ordonné le gel des comptes de trading des clients Plus500 hébergés sur la filiale anglaise du broker Plus500 UK Limited. Le gel de ses comptes faisait suite à une enquête du régulateur établissant que les contrôles d’identification des nouveaux clients et les processus de lutte contre le blanchiment d’argent étaient insuffisants. L’ensemble de ces évènements avait fait chuter le titre Plus500 de presque 50% en mai. Fin juin, le broker avait pourtant annoncé avoir régularisé l’ensemble des comptes de trading gelés et avait insisté sur la faible proportion de traders qui avaient demandé la clôture de leur compte de trading CFD à la suite de cet incident.

La conclusion définitive de la fusion entre les deux sociétés est encore soumise à quelques conditions (approbation des investisseurs de Playtech, accord du régulateur, feu vert des autorités de la concurrence…) qui devrait être remplies d’ici fin septembre si tout se passe pour le mieux.

C’est donc officiel, Plus500, Markets.com et Avatrade vont bientôt appartenir au même groupe et même si aucune fusion entre les différents brokers n’est prévue, sachant que Playtech souhaite préserver les spécificités de chacun, chaque broker de CFD va bénéficier de nouvelles économies d’échelles et du soutien d’un groupe aux ressources financière plus que conséquentes.

Visiter Plus500

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*