dimanche , 24 septembre 2017
Accueil » Actualités » Le rachat de Plus500 par Playtech menacé ?

Le rachat de Plus500 par Playtech menacé ?

Auteur :

Alors que l’action en bourse du broker de CFD Plus500 était « bloquée » à 4 Livres Sterling depuis plusieurs mois, le titre a finalement décroché ce niveau et oscille à présent aux alentours des 3.60 Livres Sterling. Certains observateurs financiers commencent à penser que les investisseurs de Plus500 croient de moins en moins à la finalisation du rachat de Plus500 par le géant anglais des logiciels en ligne Playtech. C’est toujours le cas lors du rachat d’une entreprise côté, le titre de la société cible a tendance à coté à un prix légèrement inférieur au prix d’acquisition, cette décote est censé représenté le risque que le deal ne soit pas finaliser. Néanmoins, le décrochage du titre de presque 50 cents est plus important que la moyenne et reflète donc un certain pessimisme des investisseurs qui sont prêts à céder leurs titres à un prix presque 10% inférieur à l’offre de 4 Livres Sterling par action promise par Playtech en Juillet 2015.

rachat-playtech-plus500-menace

Playtech recontre déjà des problèmes avec le rachat du broker Avatrade

Comme  nous l’avions également annoncé en début d’année, le géant Anglais a également fait une offre de rachat au broker Iralndais Avatrade. Cette acquisition aurait déjà dû être finalisée le mois dernier mais la transaction s’est heurté aux réserves de la Banque Centrale d’Irlande qui refuse d’approuver le rachat du broker. Comme nous vous l’avons également déjà indiqué à des multiples reprises, même quand les termes du rachat ont été acceptés par les conseils d’administration des deux sociétés, la transaction doit également recevoir l’approbation des régulateurs financiers compétents pour être finalisée. La principale objection de la BCI fait référence à l’activité de Playtech dans le jeu en ligne au Royaume-Uni. Selon l’ensemble des experts, cela ne devrait pas poser de problème dans la mesure où le régulateur anglais à déjà approuvé des transactions similaires par le passé et que le broker Avatrade deviendrait de facto régulé par la FCA si le rachat devait être finalisé.

Plus500 vient encore de publier des bons résultats

Ce matin, Plus500 vient également de publier ces résultats opérationnels et financiers pour le troisième trimestre 2015. Ils sont une fois de plus très satisfaisants. Le chiffre d’affaire a enregistré une hausse de 44% par rapport au troisième trimestre 2014 et le nombre de nouveaux traders actifs s’élève à 17’047, en hausse de 15% par rapport à la même période l’année dernière. Le broker continue donc de recruter des nouveaux clients à un rythme bien plus élevé que la plupart de ses concurrents. C’est avant tout grâce à une offre très attirante pour les débutants qui souhaitent avant ouvrir un compte de trading simple d’utilisations.

chiffre-affaire-plus500-q3-2015

Evolution du chiffre d’affaire de Plus500 en millions de Livres Sterling

C’est le résultat d’une stratégie globale qui inclue une plateforme de trading très intuitive, des conditions de trading très compétitives (dépôt minimum de 100 euros, bonus d’inscription de 25 euros sans dépôt, pas de commissions sur les actions, spreads compétitifs…) et des partenariats de sponsoring à forte visibilité (Plus500 est notamment sponsor officiel de l’Athlétique Madrid) qui permettent au broker de renforcer son image de marque. N’hésitez pas à consulter notre avis sur Plus500 pour plus d’informations et utilisez nos liens sécurisés pour bénéficier d’avantages supplémentaires.

Visiter Plus500

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*