samedi , 27 mai 2017
Accueil » Fondamentaux » Risques des CFD : Pourquoi faut-il rester vigilant ?

Risques des CFD : Pourquoi faut-il rester vigilant ?

Auteur :

Certains avantages des CFD représentent aussi un risque pour les investisseurs particuliers souhaitant spéculer sur les marchés financiers par l’intermédiaire d’un CFD. L’effet de levier, principal avantage des CFD, permettant à un investisseur particulier de spéculer sur une exposition importante tout en n’investissant qu’une partie réduite de cette exposition (dépôt de marge), est aussi l’un des facteurs de risque le plus important de ce type de produit financier.

Risques des CFD : Trading

Risques associés au trading de CFD

Effet de levier et risque

L’effet de levier permet aux investisseurs particuliers de multiplier les faibles variations quotidiennes des actifs financiers sous-jacents. Cet effet de levier peut donc multiplier vos gains mais aussi vos pertes en cas d’évolution du sous-jacent dans le sens contraire de votre scénario d’investissement. Il est donc le principal facteur de risque. La plupart des brokers CFD vous permettent de choisir le niveau de votre effet de levier. Il est donc conseillé aux investisseurs débutants de commencer avec de faibles leviers et de n’utiliser les leviers élevés que pour des transactions avec un horizon d’investissement très court (plusieurs jours au maximum). Par exemple, avec un levier de 20 (équivalent à un dépôt de marge de 5%), une variation du sous-jacent de 5% dans le sens contraire de votre scénario suffit pour perdre 100% de sa mise de départ. Plus votre effet de levier est élevé, plus le risque de votre opération est élevé. Il est donc recommandé de surveiller ses positions en CFD en permanence et de si possible placer des « stop loss » (niveau de perte auquel se clôture automatiquement votre position) pour éviter les pertes substantielles sur des CFD à leviers élevés.

Ecartement des « spreads » en période de marché volatile

En période de crack ou de forte volatilité sur les marchés, les brokers de CFD sont susceptible d’écarter  leurs « spreads », à savoir l’écart entre le prix d’achat et de vente qu’ils cotent (cet écart correspond à la rémunération des brokers CFD), afin de couvrir leur propre risque et prendre en compte la possibilité de chute ou de rebond significatif du cours du sous-jacent.

Possible décorrélation temporaire du CFD et du sous-jacent en période de marché volatile

En période de krach ou de forte volatilité sur les marchés, l’écartement des « spreads » peut causer une décorrélation temporaire du cours du CFD et du cours du sous-jacent (le cours du CFD baisse alors que le cours du sous-jacent monte et vice-versa). Ce genre de décorrélations restent néanmoins très rares et très courtes, les brokers de CFD étant soucieux de rétablir la situation au plus vite afin de satisfaire leurs clients et éviter que ceux-ci ne les quittent pour un autre borker.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*